« Se souvenir de l’Avenir avec Louis Massignon »

de Jacques Keryell

Livre préfacé par Annick de Souzenelle

Lire la préface…

Après avoir publié l’année dernière un nouveau petit ouvrage, intitulé : « Louis Massignon, de l’art des mots au goût de Dieu » (Ed.Chemins de dialogue, Marseille), je suis heureux, à 89 ans, de vous annoncer la prochaine sortie de mon dernier livre intitulé : « Se souvenir de l’Avenir avec Louis Massignon »
préfacé par Annick de Souzenelle.

Dans ce monde si troublé dans lequel nous vivons, il me semble urgent de rappeler une fois encore, les valeurs fondamentales de notre vie ensemble, non seulement au delà de nos particularismes, mais à travers eux…

Lire la suite…

J’ai besoin de votre aide…

Mon problème aujourd’hui est celui-ci :

Tous les éditeurs contactés sont partants pour éditer ce livre, mais le moins exigeant me demande 1500 euros à verser en trois fois. C’est la raison qui m’amène à faire appel aux amis, aux connaissances, à vous ?

Si vous êtes intéressés par le projet, 10 euros par personne ou plus, m’aideraient à le conclure !

Merci d’avance.
Jacques Keryell, 41 rue Evain, 49000 Angers

Découvrir mes autres livres…

L’Homme à la main sèche

« Yad », la main ; « Yod », semence du Verbe !

Dans un lieu sacré, un jour sacré, la part sacrée de l’Homme est atteinte, altérée !
Or l’Homme est appelé à devenir Verbe !

A (re)lire dans les évangiles :
Matthieu 12, 9-13 ; Marc 3, 1-6 ; Luc 6, 6-11

et
dans le livre d’Annick : « Le livre des guérisons » (Albin Michel) 🙂

La guérison du lépreux

« Elle [La lèpre] est un feu pervers qui brûle la peau de l’Homme en place du feu divin qui aurait réduit en poussière et cendre la peau de l’animal intérieur responsable de la maladie, et l’aurait transmutée en intelligence et sagesse douées d’une toute nouvelle qualité d’amour. »
(Le livre des guérisons -p25- Annick de Souzenelle – Editions Albin Michel 2017)

« Il y a dans le rituel toute la puissance signifiante du symbole »

Le Petit Poucet

Symbolisme et mise en perspective dans l’actualité !

Nous laisserons-nous manger par nos peurs ou saurons-nous faire confiance à la dimension divine à l’intérieur de nous pour intégrer ces peurs ?
Et ainsi entrer dans la dimension royale qui est la nôtre !

« Il y a en nous la solution »

Quel regard porter sur la fête de Noël ?

  • Dans le « Pélerin chérubinique » d’Angelus Silesius, on peut lire :

« En toi naît le Fils de Dieu »
« Homme, si tu t’y prêtes, Dieu engendre en toi
Son Fils à tout instant, aussi bien qu’en son trône. (V, 252) … »

  • Le père Eugraph Kovalevsky écrivait

« C’est la vocation de l’Homme, du monde, qui se réalisent en Marie.
Nous sommes tous appelés à engendrer Dieu en nous. »

  • Voici le propos d’Annick de Souzenelle pour ce Noël 2018 🙂
Changer notre regard…